Ayurvéda

Provenant de l’Inde, l’ayurvéda est une médecine holistique ancestrale qui existe depuis plus de cinq mille ans. En sanskrit ayu signifie élan vital, vie ou longévité et veda connaissances ou science

Selon les sages ou les rishis, l’évolution du monde se manifeste par la conscience pure (purusha), la nature ou essence profonde (prakriti) ainsi que les qualités ou attributs qui définissent la vie (gunas).

Les huit branches de l’ayurvéda sont : la chirurgie, la psychiatrie, la thérapeutique générale, la gériatrie, la toxicologie, l’oto-rhino-laryngologie, l’obstétrique et la pédiatrie et la médecine aphrodisiaque.

L’ayurvéda étudie les phénomènes vitaux existants dans la nature (biologie) et la psychologie. Elle propose une hygiène personnelle adaptée comprenant des routines journalières, des ajustements saisonniers, des comportements appropriés, des traitements rajeunissants et la pratique du yoga. C’est en alignant le corps, la pensée et la parole que chaque être peut cultiver la paix et l’équilibre.

L’être humain est une image intacte de la nature. Il est un univers en lui-même, un microcosme constitué, comme la terre, des 5 éléments (l’éther ou espace, l’air, le feu, l’eau et la terre). Les 5 éléments ont une grande incidence sur son individualité, ses mécanismes internes (émotionnels, physiques et mentaux) et ses interactions avec le monde (macrocosme). Lorsque les éléments sont en équilibre, alors l’être entier s’harmonise !

L’ayurvéda perçoit et traite l’être et non la maladie. Elle prend toujours en considération la trinité: corps, âme et esprit. Chaque être est responsable de sa vie et son bien-être. Il doit donc être l’initiateur des changements nécessaire à sa santé et cela débute par la connaissance de soi. Il est possible de vivre une longue vie remplie de joie et de réflexions intérieures nourrissantes, en écoutant ses limites, tout en vivant la compassion pour soi et les autres.

Crédit photo: Nennieinszweidrei